• Gérard Guerrier

Cinq bonne raisons pour gravir, ou ne pas gravir l'Everest !



Elisabeth Revol célèbre son ascension, sans oxygène, de l'Everest ! Bravo à elle… Mais, avec ou sans ox, des centaines de summitters: sherpas d'altitude, alpinistes passionnés, sportifs et autres… célèbrent leur victoire ce printemps. Ils étaient si nombreux qu'il était parfois impossible de se croiser avant ou après de ressaut Hillary… certains en sont morts. Cela me rappelle une chronique que j'avais signée voilà quelques années… à propos du Sommet de l'Ego…


Cinq bonnes raisons pour gravir l’Everest

- Pour s’inscrire dans la lignée légendaire des Mallaury, Everest, Tenzing…

- Pour essayer de retrouver l’appareil photo de Mallaury,

- Pour marcher sur la terre ferme à l’altitude des jets : 8848 mètres,

-Pour voir si on est capable,

- Pour rouler les mécaniques devant Christel, la jolie copine de la voisine.


Cinq bonne raisons pour ne pas gravir l’Everest !

- Pour économiser 50 000 € et 60 jours de congés,

- Pour éviter un bon mal de crâne,

- Pour ne pas voir les cadavres momifiés qui parsèment l’arête finale,

- Pour ne pas retrouver l’appareil photo de Mallaury et garder le mystère intact,

- Parce qu’il y a à peu près 126 784 sommets plus sympas !


On dit que j'ai déjà vécu  plusieurs vies avec passion. Ingénieur-plongeur, dirigeant d’entreprise, accompagnateur en montagne, journaliste et écrivain… Depuis quelques années, je me  consacre principalement à l’écriture, aux voyages et à la montagne. 

J'ai  publié six livres dont le dernier :

Éloge de la Peur, à l'usage des Aventuriers et des Baroudeurs du Quotidien

(ed. Paulsen).

© 2019 Textes, Vidéos et Photos Gérard Guerrier (sauf indication contraire)

  • White Facebook Icon