On dit que j'ai déjà vécu  plusieurs vies avec passion. Ingénieur-plongeur, dirigeant d’entreprise, accompagnateur en montagne, journaliste et écrivain… Depuis quelques années, je me  consacre principalement à l’écriture, aux voyages et à la montagne. 

J'ai  publié six livres dont le dernier :

Éloge de la Peur, à l'usage des Aventuriers et des Baroudeurs du Quotidien

(ed. Paulsen).

© 2019 Textes, Vidéos et Photos Gérard Guerrier (sauf indication contraire)

  • White Facebook Icon

Mare a Mare - La douce aventure

La collectivité territoriale de Corse a balisé, avec bonheur, six grands itinéraires de randonnée pour traverser l’île. Si les collectionneurs de dénivelée et de chronomètre se pressent en rangs serrés sur le fameux GR20, les  trois « Mare a Mare » permettent, loin des foules, de découvrir l’île en prenant le temps de l’émerveillement et de la rencontre. Se déroulant à basse et moyenne altitude, il est recommandé de les parcourir au printemps ou à l’automne afin d’éviter les grosses chaleurs. Pas de stress : les étapes, souvent brèves — entre 4 et 6 heures de marche — sont à la portée des randonneurs moyennement entrainés. Les plus sportifs pourront doubler certaines étapes ou tenter même quelques variantes.

Maquis de cistes et de lentisques du bord de mer, arbousiers et bruyères des flancs nord, chênes verts et châtaigneraies, pinède séculaire et piscines naturelles d’Aîtone… A chaque jour, son paysage façonné par une nature généreuse et par les hommes : une restanque envahie par les ronces, une chapelle romane dans une clairière, un village haut perché où la vie s’écoule comme avant…

Les marcheurs devront parfois jongler avec les horaires des épiceries, réserver, « hors saison », une chambre d’hôte plutôt qu’un gite à la porte close, calculer au mieux leurs réserves d’eau. Bref, tenter la douce aventure pour, retrouver, entre deux mers, le sens du voyage… et de la vie.